10/12/2006

Invasion automnale

DSC04102 lowQDSC04144 lowQ2

J'aime cette invasion par les feuilles.
C'est naturel. Pas comme les pubs à chaque coin de rue.
Elles sont presque parties, balayées... mais c'est encore un souvenir tres frais, le bon moment pour ce billet !
Tres classique, banal... ?
Les feuilles de l'autonmne tombent, et jonchent le sol des villes.
Il faut en profiter, avant qu'elles ne soient ramassées completement.
Profiter de ce changement momentané de décor, comme la neige.

DSC04115 lowQ
Cette sensation de changement de l'environnement me fait penser aussi à mes années au collège à Pithiviers, en 4e ou 3e.
Le collège jouxtait la sucrerie de Pithiviers (dans la Beauce, on pratique bcp la culture de la betterave). Elle était proche l'arrêt des cars que l'on prenait le soir.Il y avait parfois une odeur forte qui régnait dans Pithiviers, et donc notamment beaucoup dans l'immense cour du collège. Une odeur entre chocolat et gruyère (!), à la fois attirante (mais pas trop forte) et repoussante. J'aime les deux, mais pas ensemble ;-)
Plus cocasse encore, quoique un peu inquiétant, de la mousse volait parfois dans les airs ! Elle provenait sûrement de la sucrerie. Ca donnait un spectacle très étrange.J'aimais beaucoup ce spectacle, tout comme, dans une autre mesure, j'aime beaucoup le brouillard. Ces mousses qui volaient à des dizaines de mètres du sol donnaient une certaine hauteur à ce monde très plat (notamment Pithiviers, plat, comme la Beauce en général). Quand on passe son enfance dans un environnement aussi plat, ça donne du relief, ça met en valeur l'espace, comme le brouillard.
DSC04132 lowQ
Parfois, en attendant ma mère, je rêvais d'écrire un petit jeu sur le micro-ordinateur, où on volerait dans les airs... (à l'époque, la puissance des micro-ordinateurs ne le permettait pas, mais j'en rêvais malgré tout... sans doute car je le croyais possible en voyant certains écrans de jeux).
A cette époque, je rêvais aussi des LEKLERS, rêvés des années avant, et peut-être ravivés par la vision d'un avion militaire volant très très bas et avec un bruit sourd de ronflement. Les LEKLERS... Des sortes bâtiments de 5 étages sur 5 places... avec une immense surface vitrée à l'avant et des moteurs silencieux en haut (dans la structure). Ils se déplaceraient très près du sol...
DSC04141 lowQ2

13:02 Écrit par Eric | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : automne |  Facebook |

Commentaires

La mousse qui vole à Pithiviers.... et les feuilles mortes vues au ras du sol. C'est un très beau billet, très poétique, visuel.

Écrit par : nuages | 10/12/2006

j'aime aussi le brouillard... ce cocon qui enveloppe toute chose et rend diffuse la moindre silhouette.
Quant à la mousse qui vole, j'ai habité près d'une sucrerie, mais je n'ai jamais eu l'opportunité d'assister à ce spectacle. Question de vent sans doute! Dommage, je suis certaine que j'aurais aimé ça...
A tout bientôt..

Écrit par : pierre de lune | 10/12/2006

Plumetis Nostalgie, légèreté, rêves, rêveries, rêveur ...
je plane !

Écrit par : discrète | 11/12/2006

Pithivier ce n'était pas le nom de Galabru dans les gendarmes ?

Écrit par : Nola | 19/12/2006

Dis-moi... ...cher Eric, ton PC ne serait-il pas aussi en automne? ;-)

Écrit par : Journal57 | 19/12/2006

Oui, c'est vrai ça, tu te fais (trop) rare, ces derniers temps...

Écrit par : nuages | 19/12/2006

>> Merci pour les compliments.
A défaut de mousse, peut-etre aurez-vous l'occasion de sentir cette odeur si caraceteristique, que j'ai d'ailleurs de nouveau senti dimanche dernier (me rappelant aisément souvenirs de cette période au college).
Nostalgie / flanerie, mais pas nostalgie refuge ad vitam eternam, rassurez-vous.

Pithiviers (avec un S), c'était le nom de Jean LEFEBVRE dans "La 7e compagnie", le copain de TASSAIN (joué par Henri GUIBET).
Quelle culture ;-)

Mon PC (celui-ci, pas l'ancien) fonctionne tres bien... mais je ne consacre pas tout mon temps à vous visiter et à mon blog, je le reconnais.
Je n'en dirai pas plus, je ne veux pas avoir l'air de m'excuser.

Je reviendrai, ... je reviens.

Amitiés

Écrit par : Eric | 19/12/2006

Les commentaires sont fermés.