29/01/2007

Stenza

hopper21gUn tableau de Hopper, et un mot plus ou moins inventé en écoutant les Cocteau Twins (un mot que j'ai cru entendre), pour décrire la sensualité de la scene.Elle cherche cette sensation de fraiche douceur du contact avec les draps ou plutot les coussins, sa jambe, son pied par dessus les coussins, on y revient, mais c'est aussi normal, c'est une partie du corps tres sensible.
Pourquoi ne pas en avoir envie ? Ressentir ce contact de tout son corps. On parle facilement des sensations liés aux sports extreme (parapente par exemple ?) mais on ne parle pas souvent de sensations plus délicates et pourtant tout aussi vitalisantes que cette recherche de contact...
Elle est peut-etre aussi tres désirante...

22:15 Écrit par Eric dans sensualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : pied |  Facebook |

Commentaires

Tiens, je ne connaissais pas ce Hopper étonnament sensuel ;=)))

Écrit par : lydiel | 30/01/2007

"un mot plus ou moins inventé ou que tu as cru entendre". Stenza : la chambre ? Ton imaginaire est très inspiré, dans le sens le plus large du terme bien sûr. bon, je clique.

Écrit par : discrète | 31/01/2007

>> Lydiel,
Pour ma part, je ne connais presque pas Hopper ;-)

Discrete,
Oui, je crois avoir un esprit tres imaginatif, ce qui est parfois bien agréable. J'aime parfois ne pas comprendre et plutot rester sur un nuage.
Les 2 derniers films de LYNCH sont incompréhensibles, et je ne tiens pas à les comprendre, d'ailleurs.

Pour info,
Je viens de retrouver la chanson, tres belle éthèrée des Cocteau Twins, Elisabeth FRASER semble chanter "Insistenza" ou "Ensistenza", ou "We Stenza". La chanson se nomme "She will destroy you" (... c'est un peu moins romantique, ça, en revanche), tiré de l'album en collaboration avec Harold BUDD : "The moon and the melodies".
L'ambiance de cet album et des Cocteau Twins en général me rappelle des sensations, une certaine fraicheur, légereté, quand j'ai découvert cette musique. Ca me paraissait si libre, un univers qui leur est propre, et accueillant. En ré-écoutant ces jours-ci les Cocteau Twins, ca me revient à l'esprit, et dans le coeur. Leurs chansons sont tjs aussi belles, ca n'est pas seulement de la nostalgie, les chansons pourraient habiter/cotoyer d'autres, nouveaux, sentiments.

Amitiés,

Écrit par : Eric | 02/02/2007

Les commentaires sont fermés.