27/02/2007

Nuages

DSC04350 sel reverse !!!Parfois, quand le ciel est bien dégagé, je passerais volontier mon temps à regarder les nuages, peut-etre pourquoi pas en sirotant un cocktail rafraichissant, en été, mais quand il fait frais, avec une légere brise.

Quand ils sont assez bas, qu'on les voit bien (pas un plafond nuageux), quand il n'y en a pas trop, on peut ainsi les admirer. Et quand il y a suffisemment de vent pour les pousser. Pour ainsi ne pas seulement voir du gris, mais le blanc cotonneux de leur flanc. Et certains sont si majestueux, d'une taille qu'on imagine colossale. Ca fait rêver ...

Je me suis souvent imaginé (comme bcp de gens ?) flotter entre les nuages...
Ca serait merveilleux de pouvoir s'amuser avec des nuages miniatures, de taille humaine.
C'est d'ailleurs sans doute ce désir qui a dû orienté un de mes rêves/vision dans lequel je flanais sur une immense pelouse, au gré de buttes (j'aime un peu de relief), entre fontaines, jardins, oasis, le soir, et des micro-nuages autour de ces fontaines, dans ces zones d'eau. J'y aime la fraicheur, le bruit apaisant de l'eau qui s'écoule. Les nuages à ce niveau humain, c'est aussi le mystère à portée de main !

22:53 Écrit par Eric | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : nuages |  Facebook |

Commentaires

Tiens, on parle de moi ici ?? ;o))
Non, sérieusement, tu comprends pourquoi j'aime les nuages, ce deuxième paysage, toujours changeant, et pourquoi j'ai donné ce titre à mon blog...

Écrit par : nuages | 28/02/2007

lait ou citron Souvenir de dames qui prennent le thé. "Un peu de lait ?" "Juste un nuuuuaaaaaaage". ce que j'appelle maintenant minauder s'apparentait, pour cette petite fille, au summum de l'élégance et de la féminité. je vois encore le geste très précis et délicat pour retenir le couvercle de la théière.

Écrit par : discrète | 28/02/2007

et bien sûr j'aime ce billet, et cette part de rêve offerte et si palpable ...

Écrit par : discrète | 28/02/2007

ce n'est pas un problème J'ai appris à voler par delà les toits !

Écrit par : Nola | 01/03/2007

Ralenti Il faut les filmer en accéléré et les repasser au ralenti. C'est si beau

Écrit par : Journa57 | 01/03/2007

>> Nuages,
Oui, "un paysage toujours changeant" (sauf quand ils forment un plafond grisatre... car là, bof).
Et aussi, un moyen pour nous terrestres de pouvoir admirer des forms gigantesques sans avoir à deployer grande énergie, mais juste en levant les yeux.
Discrete,
Le nuage de lait, ce coté "so british", j'aime bien. Je m'en lasserai peut-etre à "haute dose" (= regulierement), je ne sais pas ... mais en tout cas, j'aime la retenue, la subtilité; ce qui n'empeche pas d'autres facettes intimes en dehors de ces apparences.
Je ne sais pas combien de gens se perdent dans les nuages...
En parlant de rêve, si LYNCH et CRONENBERG excellent à mettre en image leurs cauchemards, j'aimerais etre leur pendant positif.

Nola,
Poete de l'impossible ;-))

JournaL57,
Oui, c'est une idée, mais pas facilement réalisable avec mon matériel.
J'ai tout de même quelques idées, et je compte me procurer prochainement le logiciel pour mettre tout çà en images.

Amitiés,



Écrit par : Eric | 02/03/2007

Les commentaires sont fermés.