18/05/2007

Mythique

meeticIl y a quelques jours, en discutant avec un ami, il m'avoue qu'il aimerait bien "rigoler" en s'inscrivant sur un site de rencontres, juste pour rire (il est marié), pour voir...
Je lui ai fait part de mon incompréhension. Je ne vois vraiment pas ce qu'il y a de drole à faire miroiter une histoire, sachant qu'il est plutot beau gosse et tres sportif.Ca n'est pas la premiere fois que j'entends parler de ce genre d'"experiences". Un jeune collegue m'avait un jour dit qu'il s'amusait avec des copains à se faire passer pour des filles sur les sites de rencontres...
Cela semble donc être pas si rare que ça, hélas.

Pour ce qui est des sites de rencontres, c'est un autre sujet, peut-etre un prochain billet ? Mais il faudrait réellement pratiquer d'abord.
Pour l'instant, j'ai lu des choses interessantes ici :
http://www.bigbangblog.net/article.php3?id_article=545

19:37 Écrit par Eric dans Amour | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

les hommes désolée mais ils sont parfois tordus les hommes à courir derrière les filles comme une mouche sur un caca :-) enfin heureusement pas tous et puis y a des femmes pas mal dans leur genre non plus .. je ne dois pas être normale sans doute ... :-((( Bises

Écrit par : Fanchon | 18/05/2007

le plus risible c'est qu'eux aussi, ils peuvent tomber sur une femme se faisant passer pour un mec, histoire de rire un peu.
Le problème restera entier, mais je crois qu'ils se pavaneront de leurs propres expériences, qui en fait, n'est qu'un erzatz virtuel de vraie communication.

Écrit par : Nola | 21/05/2007

>> Fanchon,
Il faut surement faire la part des choses, en effet.
J'imagine malgré tout que ce genre de sites n'est pas rempli de telles personnes.
Je n'ai pas vu les pubs pour Meetic, mais à ce que j'en ai lu sur le forum en lien, j'avoue déplorer ce genre d'approche publicitaire (on attire les gens en leur faisant croire que c'est un supermarché du sexe, pour simplifer... mais tout le monde ne pense pas qu'à ce genre de rencontres)

Nola,
D'où l'intérêt d'un service payant. D'une part, ca me parait de payer pour un service rendu (logistique informatique à maintenir, personnel modérateur et autres, etc), d'autre part, ca dissuade les petit(e)s rigolo(e)s.
Quant à etre un ersatz de communication, je ne sais pas, les sites de rencontres sont un point de départ et non pas une finalité, sauf pour ces petits rigolos. Dans la vraie, ils feraient peut-etre (s'ils avaient le cran) comme dans "La Discret" (le film, avec l'adorable Judith HENRY)

Bien à vous

Écrit par : Eric | 22/05/2007

Se payer... ...les sentiments de quelqu'un pour le fun, ce n'est pas très reluisant. Ce sont souvent des hommes qui ont une haute estime d'eux-mêmes qui s'abaissent à ce genre de "sport". Je ne comprends pas très bien.

Écrit par : Journal57 | 03/06/2007

>> Soit une haute estime, soit un absence de conscience.
Des hommes qui n'ont jamais eu de problemes coté vie sentimentale/sexuelle.

Amitiés,

Écrit par : Eric | 05/06/2007

Logique... Mythique, la Miss Taire !
Eh oui, les hommes sont assez lâches pour assumer leurs désirs. Ils préfèrent jouer pour de faux. Ils pensent les femmes romantiques (trop) et s'emprisonnent dans leur rôle de (faux) vainqueur. Sauf que tout est lié, tout est équilibré. L'ombre existe pour la lumière ; la chaleur est appréciée car la froidure existe ; la nuit est pour que le jour soit.
Alors, qu'ils continuent de se croire jeunes dandys, "ergoteux" étudiants ou petits joueurs, ils n'en sont pas moins affligeants de bêtise puérile. Peut-être que ce n'est pas de leur faute, évidemment, peut-être que c'est là le seul échappatoire qu'ils aient trouvé pour se prouver qu'ils existent et que dans le monde de perfection où ils évoluent, il leur est encore possible de jouer à redevenir stupides.
Dommage que leur entourage les oblige -finalement- à cette alternative peu glorifiante.

Écrit par : Kouskah | 05/06/2007

>> Certes, je ne te contredirais pas sur ce faux role de vainqueur, je ne cacherai pas que je n'aime pas ce genre de personalité masculine qui veut toujours affichée une certaine force, que tout va bien; c'est certes plus sexy et attirant face aux femmes, mais ca en devient parfois artificiel.
En revanche, je ne vois pas completement où tu veux en venir quand tu parles de leur entourage.

Écrit par : Eric | 11/06/2007

De l'entourage En évoquant l'entourage, je pensais aux femmes, à certaines (à moins que ce soit à toutes ?? Peur soudaine !) qui exigent de voir en leur galant le summum de la perfection, et ce, dans leurs comportements, comme dans leurs désirs, comme dans leurs mots, comme dans leur états d'âme. Ainsi, si certains hommes mariés se sentent naître des ailes de curiosité pour aller jouer les héros de pacotille sur des sites, c'est que le regard que leur belle leur alloue est faussé par le rôle qu'ils tiennent ou qu'ils sont censés tenir, et qu'ils se sentent obligés de garder.
Je crois que dans un couple, l'essentiel est de rester soi-même, et d'expliquer ce soi-même à celle ou celui qui partage sa vie. Je crois sincèrement que chacun est bon, mais c'est la surenchère de l'extérieur qui perturbe l'atmosphère équilibrée initialement développée. Le comble, c'est de laisser sa normalité à l'autre, son besoin de respiration personnelle, ses libertés, ses imprévus. Je crois qu'un homme aime finalement être bridé, aime savoir qu'on lui impose un CADRE, des règles imparables, qu'on est jalouse peut-être même. Je ne le peux pas. Je fais confiance, car je crois en la liberté de chacun, et je ne peux le contraindre à des exigeances qui n'auraient d'autres intérêts que le mien seul. Un peu trop idéaliste, ou humaniste, peut-être. Pourquoi ce raisonnement ? Combien sont ceux qui lancent fièrement à la volée : "Oh, il faut que j'y aille maintenant, car sinon je vais avoir droit à une soupe à la grimace maison (et encore, je suis gentille là, c'est un euphémisme salvateur pour la détentrice du sourire fêlé digne de la fameuse soupe à la grimace !) pour la soirée !"
Eh oui, les femmes sont responsables du comportement excessif (tête-brûlée) de leur conjoint. C'est un point de vue... mais justement, observez autour de vos amis proches, vous serez étonné(e)s.

Écrit par : Kouskah | 11/06/2007

>> Vous faites bien de pointer cet effet pervers de ce besoin (ou désir) d'assurance.
Pour quelqu'un comme moi qui peut avoir des problemes de confiance en soi, ca me parle forcément.
Il parait que cette assurance est tres sexy, attirante...
Mais passons, dans le cas présent, pour simplifer, je dirais qu'un certain nombre de personnes, enivrées par une vie privée fertiles en rencontres, dûes à leur "appeal" naturel, ne ressentent pas la même chose qu'une personne qui a toujours eu du mal dans ses rencontres. Tout est lié : au fur et a mesur des rencontres (amoureuses, pour simplifier), on gagne en confiance, en assurance ... et donc en attirance naturelle. Et trop d'assurance peut mener à ce genre d'enivrement. Se sentant bien à part de ces problemes intimes (trouver l'ame soeur), ces personnes ne se rendent pas compte du vide sentimental que leur prochain peut éprouver. A ce sujet, on m'a parfois dit "On a tous les mêmes chances", ce qui est incorrect. On a tous des chances, nos chances; mais on n'a pas tous les mêmes prédispositions, ce qui est normal car on est tous différent.
Je suis completement sur cette idée du couple, c'est surement plus dur de chercher à comprendre l'autre et se faire comprendre, mais ca me parait pourtant la seule approche possible de la vie en couple.
En revanche, pour ce qui est de la responsabilité des femmes dans le comportement excessif "tete brulée" de leur compagnon, il faut nuancer, et surtout éviter de généraliser. Dans ce cas précis de la soupe à la grimace, je reconnais que cela m'énerve autant que lorsque les jeunes couples se plaignent de ne pas faire leur nuit complete quand le bébé fait ses dents... Certes, peut-etre que certains ou beaucoup d'hommes aiment faire les fiers en remettant la femme dans le role de la raleuse et eux dans le role de (faux) rebelle en liberté; mais tous ne sont pas ainsi, ou réellement ainsi.

Écrit par : Eric | 12/06/2007

Les commentaires sont fermés.