08/06/2007

Un homme pressé

Hier matin, en allan travailler, j'ai vu un pere s'enerver sur un de ses 2 gamins. Ils étaient devant leur maison, ets'appretaient probablement à partir pour l'école.
Le pere devait etre un cadre (chemise + cravate, etc). Le gamin n'arrivait pas à enfiler son pull, et cela enervait son pere qui commence à lui enfiler, mais n'y arrive pas bien à cause de son stress et de la casquette de son fils. "Et voila; on est en retard, et tu ne sais pas mettre ton pull, tu m'énerves, tu m'énerves, etc, etc, etc".
Je me sentais mal rien que pour le gamin; sans doute car je suis parfois tres maladroit.
Et je m'y attendais, le gamin a commencé à pleurer.
Syndrome de l'homme moderne pressé ?

J'espere ne jamais etre comme ca, même un jour où je ne suis pas d'humeur.

07:12 Écrit par Eric dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Pas toujours facile de garder son calme quand on est stressé. Je comprends que cela t'ait fait de la peine pour le gamin qui en fait n^'en pouvait rien. Moi des fois cela m'arrive aussi de m'énerver sur ma fille alors qu'elle n'a rien fait de mal mais que je suis juste à bout ... ou pressée. C'est pas facile la vie et je trouve que la vie moderne n'est que stress et nervosité. C'est pas une bonne chse que les femmes soient obligées de travailler à nouveau .. on a perdu une certaine qualité de vie !!!

Écrit par : Fanchon | 08/06/2007

Qualité de vie Perdue ?? Si on la conscientise, on peut ne plus la perdre, cette sacro-sainte qualité de vie. Il suffit de peu de choses, notamment d'être à l'écoute avant tout de soi-même et de ne pas se laisser déborder par son propre stress. Il suffit de respirer, de relativiser, de prendre du recul, de compter jusqu'à trois dans sa tête et de se dire qu'à trois, on se permet l'oubli du délire ambiant pour être bien présent, en sourire ou en geste avec l'enfant si sensible à nos excès d'humeur.
Un papa angoissé... pas très à l'écoute. Peut-être bien que l'enfant ne voulait pas se séparer de son père, peut-être qu'il voulait savourer sa présence encore (encore un peu, Monsieur, s'il te plaît), peut-être qu'il avait passé la nuit chez son père et que le soir il retrouverait sa chambre chez sa mère... Quand on est môme, on sait bien que les grandes personnes ont mille tonnes de trucs sur le feu, mais on sait aussi qu'on aimerait qu'ils soient plus présents dans des petits gestes ou des petits mots forts qui aident à passer la journée...
Alors, vive le travail et vive les femmes au travail, sans qu'elles ne tombent dans la facile excuse du déboordement local ! Idem pour les messieurs !
D'ailleurs, quel est votre meilleur souvenir lié à l'un de vos parents vous accompagnant à votre école quand vous aviez quatre ans ? Cherchez bien... vous serez surpris !

Écrit par : Kouskah | 11/06/2007

je vais vite très vite, je suis dans l'immobilier, j'ai le sens des affaires, il y en a qui peuvent payer !!!
Encore de noirs désirs ;-)

Écrit par : Nola | 12/06/2007

>> Fanchon,
Le stress de la vie moderne depend en grande partie de nous. Ca n'est pas toujours facile, mais en tout cas, il ne faut pas prendre tout sur soi, par exemple, un boulot à rendre.

Kouskah,
"Conscientiser", une autre maniere de dire "Etre aware".
Le concept de conscience se perd de nos jours, il me semble. Ou plutot il s'est déplacer de la conscience globale vers la conscience personnelle égocentrique. Ca sonne tres cliché, enfonceur de portes ouvertes; mais pourtant à en voir le nombre de 4x4 si inutiles, pour ne prendre qu'un exemple, on est en plein dedans : on préfère polluer un peu plus et garder son confort (ou l'accroitre) plutot que de faire un faible effort en achetant une voiture "normale", déja.

On vit dans un pays riche, industrialisé, développé; bcp de gens n'ont pas conscience de ce train de vie.
Mais pour en revenir à la petite scène que j'ai observée, en effet, sans doute que le père ne se rendait pas compte. Ca n'est pas toujours facile de se mettre à la place des autres. Cela n'excuse malgré tout pas de se défouler sur son enfant. Mais c'est assez interessant de voir que parfois, par la suite, ce sont les enfant qui ne se rendent pas compte de leur attitude quand ils grandissent et font un rejet des principes de leurs parents, l'âge rebelle...

Nola,
Tu as reconnu le theme de cette fameuse chanson, cela ne m'étonne pas de toi :-)
Et apres avoir été pressé, "j'ai oublié" ;-)

Amitiés,

Écrit par : Eric | 12/06/2007

Les commentaires sont fermés.