18/06/2007

A travers mes yeux

Je lisais récemment sur un blog un excellent billet sur Inland Empire de LYNCH (ici), content de voir que je ne suis pas le seul à aimer ne pas comprendre. Forcément, on y parle beaucoup de mystère...

DSC00013 lowQVendredi soir en rentrant du boulot, j'écoutais un morceau de ma composition, le soleil tapait sur l'acqueduc abandonné (photo), soudain la musique donnait une profondeur au moment et à la scene. Une profondeur qui manque parfois cruellement et rend le moment creux voire gris.
Je me rends compte que ma façon de prendre les photos révèlent une partie de moi, aussi, mais plus inconsciemment.

DSC00011 lowQJe trouve beau l'escalier de maintenance en acier (photo) qui mene aux rails du train. D'ailleurs, "evidemment" j'aime beaucoup l'aérotrain d'Orléans.

DSC00009 lowQOu bien cette église (photo) dont je ne prefere voir que le haut, histoire sans doute de rêver le reste (et ainsi éviter cette vision morne de rues encombrées de voitures de toutes les couleurs). C'est souvent le rêve qui m'attire, ce qui qui laisse à imaginer, et non le réel d'une photo "touristique" typique, par exemple.

07:04 Écrit par Eric | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : aerotrain, lynch |  Facebook |

Commentaires

J'adore David Lynch pour sa vision décalée du monde. Une autre réalité derrière les apparences ;=))))

Écrit par : lydiel | 18/06/2007

>> Oui, c'est aussi ça, LYNCH.
Cette autre réalité qu'on découvre au début de Blue Velvet, l'oreille dans le pré, et tout un univers étrange et parallele qui s'ouvre au protagoniste.
Cela s'applique aussi pour une Une histoire vraie.

Amitiés,

Écrit par : Eric | 21/06/2007

Les commentaires sont fermés.