15/01/2008

 

DSC00047 lq

En rentrant du boulot, vendredi soir, un dernier ilot de Noel.
Juste quelque guirlandes, certes, mais dans la penombre, elle faisaient leur effet. Comme si, ici, on n'etait pas dans un coin de banlieue banal mais dans un endroit magique.
Combien de temps vont-elles rester ? Avant de disparaitre comme la neige sur la route.


La magie individuelle qui fait rever autrement plus fort que celle, fausse, qu'on tente de nous vendre par procuration dans notre societe de consommation.

21:33 Écrit par Eric | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : noel, anachronique |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.